Array ( [0] => Array ( [id_blog_category] => 20 [name] => Connaître le champagne [link_rewrite] => connaitre-le-champagne [id_blog_category_parent] => 0 [link] => https://www.philandbert.fr/en/carnets/category/20-connaitre-le-champagne ) ) 1

Champagne et santé (partie 1)

22 juin 2018

Le vin est proscrit des entreprises, le vin bien sûr, mais aussi le champagne, et ce même pour des événements à caractère festif comme un pot de fin d’année, le lancement ou l’anniversaire d’un produit, un pot de départ ...c’est souvent jus d’orange pour tout le monde !

Certes, l’alcool est encore un tel fléau, que la tendance actuelle de le proscrire dans le cadre de l'entreprise est compréhensible, mais cette politique du tout ou rien met à mal l’image de cette boisson festive. Tentons de démêler le faux du vrai, et de remettre à leur juste place ses dangers et bénéfices.

On sait que le vin est bon pour la santé, notamment le vin rouge.
Mais qu’en est il pour le champagne ?  Tout d’abord un peu d’histoire :


- Au Moyen Age, certains vins de champagne sont cités pour avoir des effets bénéfiques  sur la santé (1). Au XVIème siècle, Duchesne, médecin d’Henri IV a vécu au delà de 90 ans en « soupant tous les soirs avec une salade et en ne buvant que du vin de Champagne».

- Au XVIIème siècle, Dom Pérignon, grand inventeur des assemblages (et pas du Champagne comme on le prétend souvent) prescrit également son vin à ses moines pour la digestion, contre les rhumatismes notamment.  A la fin du XVIIIème siècle, Sir Edward Barry, souligne que les vins de champagne sont «légers et généreux, ne donnent ni la goutte, ni la maladie de la pierre» (pathologie plus connue aujourd'hui sous le nom de calculs rénaux)... (2)

- Au XIXème siècle plusieurs médecins (3) allemands ou français vantent les mérites des vins effervescents et notamment du Champagne pour faciliter la digestion, tonifier et apporter joie de vivre aux dépressifs… Mais ils préconisent tous la modération, l'excès leur faisant perdre toutes propriétés bienfaisantes. Et à la fin du XIXe siècle on nomme le «Clos de jouvence», «Champagne hygiénique», «Tisane des convalescents» sur les étiquettes des bouteilles !

- Au  XXème siècle, Il entre dans les pharmacies des établissements de santé pendant la Première Guerre mondiale (4).  « Le remède » était régulièrement administré (à dose très modérée) aux opérés mais aussi aux femmes qui venaient d'accoucher !

 - En 1991, Le professeur Serge Renaud met en évidence que le fameux régime crétois permet de diminuer de façon très significative les risques de récidive d’AVC et de cancers.
La biologie moléculaire a permis de montrer que les vignes et les raisins contiennent en quantité très importante des polyphénols qui sont des antioxydants puissants. Or dans le champagne ces effets sont suractivés… Selon le docteur KY cité plus haut, le  champagne contient 440 variétés de polyphénols, dont le fameux resveratrol, qui permet à la vigne de résister aux parasites …

------

raisin champagne mai


A suivre dans un second article : les découvertes scientifiques sur les bienfaits du champagne au 21ème siècle...

 



L'alcool en entreprise
Dans nos soirées d’entreprise, nous servons, quant à nous, des « doses » de quelques centilitres pour chaque champagne différent dégusté, en expliquant la différence fondamentale qui existe entre déguster et boire ! et en insistant sur l’art de la  dégustation et sur l’aspect culturel (terroirs, cépages, histoire, géologie…).

champagne team building

Comment réhabiliter le champagne ? Outre le fait qu’il s’agit que le champagne est un vin qui se situe au bas de l’échelle du volume alcool avec 12 %, le vin a des vertus thérapeutiques historiquement reconnues, avant de l’être scientifiquement. Nous reviendrons sur ce deuxième aspect dans un prochain article.


(1) Notamment par l’archevêque de Reims pour soigner l’évêque de Laon ! Source : Études sur l'abbaye de Saint-Denis à l'époque mérovingienne Léon LEVILLAIN   Bibliothèque de l'École des chartes  (1921)
(2) Observations, Historical, Critical and Medical on the Wines (1775)
(3) Dr Loebenstein-Loebel, professeur à la faculté de médecine d'Iéna (Allemagne) - Traité sur l'usage et les effets des vins dans les maladies dangereuses (1817) : «au moyen de sa matière sucrée et de son gaz acide carbonique, le vin de Champagne produit un excellent effet de digestion... Il ramène le calme et la gaîté chez les malades tristes et hypocondres».
Dr Joseph Roques - Phytographie médicale (1821) : Il vante les vertus du champagne effervescent et des vins chargés d'acide carbonique pour «réveiller l'action de l'estomac, exciter les facultés mentales, inspirer l'allégresse et une douce gaîté»
(4)  Dr Tran KY Les Vertus thérapeutiques du champagne (éd. Artulen) : « grand soutien pour maintenir le moral des troupes et réconforter les blessés »
(5) https://www.reading.ac.uk/news-and-events/releases/PR503596.aspx
(6) https://www.nhs.uk/news/neurology/no-hard-evidence-champagne-can-prevent-dementia