Array ( [0] => Array ( [id_blog_category] => 20 [name] => Connaître le champagne [link_rewrite] => connaitre-le-champagne [id_blog_category_parent] => 0 [link] => https://www.philandbert.fr/en/carnets/category/20-connaitre-le-champagne ) ) 1

Champagne et santé (partie 2) : le champagne bénéfique pour la santé ?

12/11/2018

Derrière ce titre un rien provocateur, nulle intention de notre part de discréditer les discours sur les méfaits de l'alcool, certes indiscutables mais tendant à générer des positions parfois extrêmes : dans la consommation d'alcool plus qu'ailleurs, la modération est de mise. Des études montreraient que le champagne contient des composés dont l'action serait bénéfique : le point sur la question. 

(partie 1 de l'article ici)

Le champagne provient essentiellement de trois variétés de raisins.
Deux sont « noirs » : Pinot noir et Pinot Meunier – Un est blanc, le chardonnay.
Les raisins noirs contiennent, dans leur pellicule (peau), toutes sortes de composants dont les polyphénols (essentiellement tanins et anthocyanes).

Le champagne, issus de ces deux raisins noirs , est blanc (sauf pour les rosés de macération ou de saignée) et donc forcément moins riches en polyphénols, bien qu’il en contienne également.
Ces composés sont extraits pendant la macération qui libère notamment les anthocyanes (couleur) et les tanins. Mais, selon le Dr KY, l’effet de ces composés phénoliques est « suractivé par la double fermentation qui caractérise la fabrication du champagne».

D’autres études récentes et notamment celle de 2009, menée par Jeremy Spencer, chef du département des Sciences de la nutrition et des aliments de l'Université de Reading (GB) et publié dans British Journal of Nutrition (5) affirme qu' « un à deux verres de champagne par jour diminuent le risque de subir un accident vasculaire cérébral ou des problèmes cardiaques ».

Les polyphénols contribuent à l'amélioration du fonctionnement des vaisseaux sanguins en favorisant la circulation du sang, en diminuant la pression artérielle et la probabilité de formation de caillots. Pour ce scientifique, la consommation modérée de champagne a les mêmes effets bénéfiques que ceux observés avec le vin rouge. Une étude qui mériterait confirmation par les laboratoires français. Ces composés agissent en modulant les signaux de l’hippocampe et du cortex, qui contrôlent la mémoire et l’apprentissage, notamment ils altèrent certaines protéines liées au « stockage » de souvenirs dans le cerveau.

Le professeur Jeremy Spencer a dit que" Ces résultats excitants illustrent pour la première fois que la consommation modérée de champagne peut influencer les fonctions cognitives telles que la mémoire. De telles observations avaient été faites avec le vin rouge et ses flavonoïdes. Cependant notre recherche montre que le champagne, qui manque de flavonoïdes est également capable d’influencer les fonctions cérébrales par les actions de composés phénoliques de moindre importance… Nous encourageons une approche responsable de la consommation d’alcool, et nos résultats suggèrent que la prise d’un ou deux verres de champagne par semaine peuvent avoir un effet réel ».

Le docteur David Vauzour, le chercheur ayant réalisé cette étude ajoutait donc « Dans un futur prochain nous allons réaliser ces études sur des humains, ce qui a été fait avec succès dans le passé avec d’autres aliments riches en polyphénols tels que les myrtilles et la noix de coca et nous prédisons des résultats similaires sur la cognition pour la prise consommation modérée de Champagne. Etude publiée dans « Antioxidants and redox Signalling ».


Le National Health Service (NHS) de novembre 2015 publie sur son blog, un article modérant l’enthousiasme des chercheurs de l’université de READING, disant que l’étude a été menée sur des rats.
Pourquoi les effets positifs du champagne ne seraient ils pas les mêmes sur l’homme ?

Attendons les prochains résultats d’étude de l’Université de READING et sans doute d’autres universités. Celle de Reims, se penche plus, pour le moment, sur l’effervescence, mais certains scientifiques commencent à s’interroger sur les véritables effets du champagne sur la santé.

NOTES :
(1) https://www.reading.ac.uk/news-and-events/releases/PR503596.aspx
(2) https://www.nhs.uk/news/neurology/no-hard-evidence-champagne-can-prevent-dementia