Array ( [0] => Array ( [id_blog_category] => 4 [name] => Les carnets de dégustation [link_rewrite] => les-carnets-de-degustation [id_blog_category_parent] => 0 [link] => https://www.philandbert.fr/fr/carnets/category/4-les-carnets-de-degustation ) [1] => Array ( [id_blog_category] => 3 [name] => Les carnets de voyage [link_rewrite] => les-carnets-de-voyage [id_blog_category_parent] => 0 [link] => https://www.philandbert.fr/fr/carnets/category/3-les-carnets-de-voyage ) ) 1

Le Printemps du Champagne 2018, grand-messe de la haute couture champenoise

15 avril 2018

En quelques années, la semaine des Printemps du Champagne s’est imposée comme le rendez-vous incontournable permettant aux professionnels (cavistes, journalistes) de rencontrer les "grands" vignerons de la Champagne, principaux artisans du progrès qualitatif sans précédent que vit le secteur actuellement.

Il y a encore une génération le savoir-faire des grandes maisons était sans égal, et trop de vignerons attachés et dépendants de leur clientèle traditionnelle, clients particuliers venant s'approvisionner au domaine en cherchant avant tout un prix.
Force est de constater que les vignerons ont atteint un niveau inégalé aujourd’hui dans la production de grands champagnes de caractère. La fréquentation de cet évènement en est la preuve (certaines dégustations sont bondées), et l’on y parle de plus en plus anglais tant les champagnes proposés attirent les les importateurs et cavistes du monde entier. Le niveau était globalement très élevé, voire exceptionnel. Les stars des vignerons tiennent leur rang avec des cuvées de haute volée, d’une longueur et d’une complexité « bluffantes ». Mais derrière ces vignerons reconnus internationalement, arrivent de nouveaux talents avec des vins de qualité, une démarche manifeste une grande maturité et des gammes cohérentes. Plus que jamais, ce sont ces pépites montantes qui nous intéressent, et que nous allons continuer à promouvoir avec passion !

L’appartenance à un groupement, garantie de qualité ?
Confrontés à la puissance marketing des grandes marques et leurs capacités industrielles (LVMH, pour mentionner le leader, affiche publiquement l’objectif de produire dans un futur proche 1 bouteille sur 3 en champagne), les vignerons isolés assistent à l’érosion rapide de leur clientèle traditionnelle. Le résultat : 25% de baisse de leur clientèle au cours des 7 dernières années. Leur meilleure arme ? La qualité du champagne, dont la production en petits volumes permet une vraie approche haute couture. Pour un vigneron, rejoindre un groupement est un facteur accélérateur de qualité. Outre la mutualisation de moyens de communication pour se donner de la visibilité, c’est en échangeant sur les bonnes pratiques, en se motivant que ces vignerons montent en compétence et progressent. De plus un esprit d’équipe les anime, qui permet également de prendre un recul précieux dans un secteur où il est facile de rester isolé, pris par les travaux quotidiens.
Le résultat ? L’excellence, que nous constatons dans nos échanges avec ces artisans vignerons, et surtout dans le verre !